Jeudi 4 avril 2019, 20h45, cinéma Le Rex, Crozon

Ciné concert : Keaton, Chaplin, Ragtime
Andoni Aguire

Un spectacle exceptionnel à Crozon. !
L’après-midi, au cinéma Le Rex, les collégiens présenteront leur travail d’atelier sur le thème « Musique et image ». Puis sera projeté le film Malec chez les Indiens de Buster Keaton, accompagné au piano par Andoni Aguirre, suivi d’un concert de Ragtime.

Le soir, en séance publique, sera projeté le film The immigrant, accompagné au piano par Andoni Aguirre, suivi d’un concert de ragtime et d’un débat en présence du  pianiste.

Tarifs :
Séance du soir à 20h45 : 8 € – 5 € – Gratuit scolaires, collégiens et élèves de l’école de musique.
Séance de l’après-midi : réservée aux collégiens et invités.

Malec chez les indiens (The Paleface)
Etats-Unis / 1921 / 24 min (VF) / Eddie Cline, Buster Keaton
Comédie burlesque – Musique originale : Andoni Aguirre (piano)

« Buster se promène en chassant le papillon et se retrouve, malgré lui, sur le territoire d’indiens sur le point d’être dépossédés de leurs terres par de cupides visages pâles. Comment Buster va-t-il se faire accepter par la tribu, et conquérir le coeur de la belle Squaw ? »
Malec chez les indiens est un fabuleux plaidoyer pour la tolérance. Visionnaire et hilarant, ce chef d’oeuvre du cinéma muet sera mis en musique en live par Andoni Aguirre au piano. 

 

Andoni AGUIRRE, Westernpianoman 

Andoni est un pianiste basque, de nationalité franco-espagnole. Pianiste singulier, au tempérament fougueux, il est attiré par les instruments dès l’âge de quatre ans, et commence le piano dans le conservatoire de sa ville natale à l’âge de six ans. Il entame son parcours avec passion et devient lauréat de concours internationaux dès l’âge de douze ans. Il se consacre alors pleinement à la musique classique malgré sa forte attirance envers le jazz et les musiques traditionnelles, qu’il pratique en parallèle. Admis premier nommé à l’unanimité du jury dans la classe de Bruno Rigutto, au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSMDP) en 2005, il participe aux master-classes de Bruno Canino, Brigitte Engerer, Boris Berezovsky, Pascal Devoyon, Anne Queffelec, Roger Muraro, ou encore Jean Claude Pennetier. 

Partenaire à l’écoute, privilégiant les rencontres, Andoni Aguirre se produit avec les violonistes Elisa Turri (Deutsche Oper – Berlin), Radu Bitica (Ensemble les Dissonances), Guillaume Chilemme (Lauréat Marguerite Long Thibaud), Shunske Sato (Young Concert Artist – USA), Kristi Gjezi (Prix Igor Oistrakh, Tibor Varga & Sarasate – Violon solo de l’Orchestre de la Suisse Romande & Monte Carlo), les violoncellistes Askar Ishangaliyev (Lauréat Vatelot-Rampal & solo de l’Ensemble du Balcon), Sietse-jan Weijenberg (Lauréat Rostropovitch, Maria Canals & Solo du Rotterdam Philarmonic Orchestra), Bruno Philippe (Prix ARD, André Navarra), Hermine Horiot (lauréate fondation BNP), et le contrebassiste Rémy Yulzari (Julliard School – New York). Lauréat du 1er grand prix de l’Académie Internationale de sonate violon-piano de Lausanne (Suisse), placée sous la direction de Pierre Amoyal et Bruno Canino, il enregistre pour la RSR Espace II (Radio Suisse Romande). Lauréat de la Fondation Meyer, il obtient également le prix de piano Drouet-Bourgeois, de la Fondation de France, décerné à un pianiste français. 

Musicien insatiable et polyvalent, aussi à l’aise lors d’un récital classique, que sur une scène parisienne de bal pop’ à l’accordéon chromatique, ou encore jouant du ragtime dans un vieux café breton, il ne rentre jamais dans les cases connues, et surprend toujours par sa capacité d’adaptation et son ouverture d’esprit. Tel un musicien-caméléon, passionné d’histoire du piano, d’écriture et d’improvisation, ou encore d’ethnomusicologie. Avec le violoniste Lucien Alfonso, on le retrouve à la création de groupes français de musique traditionnelle, salués aujourd’hui par la critique, tels que : Klezmer Lokomotiv (Révélation Mondomix 2007), Le Petit Bal de Poche, Odeia etc. 

Andoni Aguirre est invité en tant que pianiste et accordéoniste, en France et à l’étranger. Il compte à son actif plus de trois cent concerts. Festival Jeunes Talents (Paris), Archives Nationales (Paris), Festival International des Semaines Musicales (Quimper), Masters du Violon – (Amiens), Croix – Baragnon (Toulouse), Journée de la Femme (Almaty-Kazakhstan), Festival International de Piano Classique – (Biarritz), Gala du Palais (Biarritz), Piano Pyrénées (Tarbes), Lundis Musicaux (Mont-Louis), Cinécité (Zénith de Pau), Festival jeunes interprètes (Bergerac), Voyage musical en Méditerranée (Marseille, Ajaccio, Bastia, Bonifacio), en Suisse (Lausanne), en Espagne (Barcelone, Saint Sébastien, Pampelune), aux Pays Bas (Groningen, Rossum), parfois dans des lieux insolites (prison de la Santé – Paris), sans oublier les scènes de musiques traditionnelles, telles que La fête du violon (Larochemillay), La Folle Semaine (Sainte Marine), Aux petits joueurs (Paris), Musique en Forêt (Ustaritz), Si la mer monte (Ile Tudy), Festival des Chants de Marins (Paimpol), Festival de Cornouaille (Quimper), Le Chapeau Rouge (Paris), La Tête des Trains (Tousson) et de nombreux autres lieux joyeux. 

Le nouvel album « King Of Ragtime » rend un hommage particulier au compositeur noir-américain Scott Joplin et à ses ragtimes. Cet enregistrement a été réalisé sur un instrument historique (Pleyel 1897), et remet à jour un répertoire oublié, peu connu du grand public, mais dont l’esprit est bien ancré dans la mémoire collective, grâce au cinéma de Buster Keaton et Charlie Chaplin. Devenu réalité, ce rêve d’enfant voit enfin le jour, après des années de travail et de recherche. Musique dansante & joviale, drôle & imagée, inspirée de la musique classique européenne (Schubert, Kreisler, Strauss), et à l’origine du jazz, et des musiques afro-caribéennes, le ragtime est un genre à part entière, qui à semé des graines dans de nombreux courants musicaux actuels. 

Andoni Aguirre est compositeur & arrangeur, membre sociétaire de la SACEM. Depuis 2012 il signe régulièrement des bandes originales pour la télévision, (Arte, Planète, France2, Canal+). Résidant en Bretagne, il est professeur de piano titulaire du Diplôme d’Etat, président et producteur du Festival des Semaines Musicales (Quimper). 

 

CD King of ragtime

« Ce disque, enregistré en juillet 2014, est le fruit d’une longue réflexion, un rêve d’enfant qui voit le jour, depuis ma découverte des films muets, des pianos mécaniques, du ragtime et de l’histoire du jazz. Ce disque est aussi le résultat d’un véritable engagement artistique, sincère et authentique, acquis et mûri depuis de nombreuses années auprès de maîtres pianistes. Dédié au compositeur afro-américain Scott Joplin (1868-1917), réalisé par Dodécaphone (Paris) et en coproduction avec l’Archipel de Fouesnant, sa sortie nationale est prévue à l’hiver 2014, sous le label Wopela » Andoni Aguirre 

La première date classique du King Of Ragtime a eu lieu le 3 août 2014 au « Festival International de Piano Classique de Biarritz » dans un cadre prestigieux, et a rencontré un franc succès. Alors que de nombreux concerts (cafés-concerts, bistrots, résidences, scènes alternatives) ont jalonné l’année 2013, cette première date fait office de reconnaissance gratifiante, dans le monde purement classique. Le ragtime est un style oublié, et très peu joué en Europe, voilà qu’il réapparaît soudainement en France, sur instrument historique, et dans un festival classique. Cela séduit le public car c’est nouveau, original, et ludique à la fois. C’est aussi un défi pour le musicien, qui expérimente ce répertoire technique, sur une scène assez exigeante et respectueuse des traditions. Le piano honky-tonk, préparé, accordé de manière spécifique et très étudiée (la 430Hz et modulations de fréquences au 1/8 de ton), le costume, la mise en scène et les petits gags intimistes à la Charlie Chaplin sont aussi la recette du succès d’un concept live, qui se veut proche du public, et humoristique. Les dialogues sont sous-titrés, à l’aide de panneaux montrés par le pianiste, tel un film muet des années 1900. Le récit se déroule au Far West, et met en lumière, de manière sous-entendue, les difficultés du pianiste noir Scott Joplin (1868-1917), lui-même fils d’esclave, à faire accepter son talent et sa singularité musicale, dans une Amérique encore profondément raciste, et ségrégationniste. La musique de Scott Joplin, est un merveilleux outil pédagogique, pour interroger notre rapport au monde musical, et étudier les origines de la musique instrumentale, noire-américaine. Elle est incontournable pour tout mélomane, qui souhaite « écouter » l’origine du jazz, et des musiques afro-caribéennes. Le défi ethnomusicologique est relevé, place au groove ! 

Le ragtime c’est le son de la Nouvelle-Orléans. Des folks songs au blues, des marching bands au gospels et spiritual songs, du ragtime aux danses traditionnelles européennes, c’est une ville de brassage. Le ragtime a été le noyau fondateur du piano jazz, et largement diffusé à partir des années 1880 aux Etats-Unis, grâce aux pianos mécaniques, mais rapidement remplacé par le stride, et le jazz. En Europe, Claude Debussy, Igor Stravinsky, rendront plus tard hommage à leur manière, à ce style oublié, profondément heureux, dans leurs célèbres rags. Cette musique électrisante, se prête à merveille au disque de piano solo, et sort de l’ordinaire dans les festivals de piano classique, où le public s’endort parfois sur sa chaise…Ca donne envie de bouger, de danser, de claquer des doigts, ça groove quoi. On peut aussi bien l’écouter, le savourer en solitaire dans son canapé avec un bon whisky en regardant un Buster Keaton, ou se déchaîner à danser dessus en soirée « bal pop » ou encore, le laisser vivre en musique de fond, pour un dîner tex-mex entre amis…Voues êtes fan de country, de bluegrass, de folk, de classique, de jazz, de musiques de films, de musique traditionnelle ? Ce disque est fait pour vous, car le rag est une musique très imagée, qui rassemble et qui fédère, autour d’une mémoire inconsciente, collective et partagée, essentiellement véhiculée par le cinéma muet. 

Le ragtime retrouve peu à peu ses lettres de noblesse dans les festivals de piano classique grâce à notre engagement, et à notre volonté de le diffuser au maximum grâce à un réseau de professionnels du monde musical. Ce projet est réalisé dans un souci d’authenticité historique, tout en restant libre et laissant des plages entières à l’improvisation. La recherche méticuleuse autour des textes musicaux, mais aussi du piano d’époque, (Piano Pleyel 1897), des ornementations, du mode de jeu, ni swing ni classique, en fait un véritable condensé d’histoire musicale. Il revitalise un répertoire complètement oublié, et très peu « disqué » dans le commerce. On trouve des enregistrements amateurs anciens, assez peu aboutis, ou réalisés par des pianos mécaniques, mais rares sont les initiatives fidèles au style et à l’instrument d’époque. Ce disque est aujourd’hui soutenu par une centaine de coproducteurs, par la presse, mais aussi par des partenaires culturels engagés dans la diffusion : Archipel (Fouesnant), Caféciné (Ile Tudy), Triskell (Pont l’Abbé), Summer Creek Ragtime Festival (USA), La Fontaine Aux Images (Clichy Sous Bois), Centre Chopin (Paris), Centre Culturel Basque (Barcelone), Festival International de Piano (Biarritz), Festival de Classic à Serres, Musée de l’Ethnomusicologie (Budapest), Festival des Chants de Marins (Paimpol), Festival de Cornouaille (Quimper) et engage un large public, ce qui est un signal positif et motivant, pour la vente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *