Vendredi 28 juin 2019, 21 h, chapelle ND de Rocamadour, Camaret

Ensemble Diverssimento
Du baroque au contemporain,
en passant par le trad et la pop

Compositions et arrangements de la classe d’écriture du conservatoire de Brest : un kaléidoscope de musiques de tous les styles avec des formations très variées, piano, flûtes, clarinette, violoncelle, chant, duos, trios, quatuors, quintettes et nonettes… Des musiques intimistes, tonitruantes, sensibles, joyeuses et optimistes. Des compositions originales écrites par des compositeurs brestois. Un concert pour tous les goûts, passionnant et sensible.

Paricipation libre
Organisation : Les Amis de la Musique – www.amimuse.fr
Contact : contact AROBASE amimuse.fr – 06 08 15 22 09

 

Samedi 11 mai 2019, 21 h, église de Crozon

Orchestre symphonique de l’UBO
Ouvertures célèbres

Cette année, l’orchestre symphonique de l’Université nous propose un programme très « ouvert » : les ouvertures les plus célèbres sont toujours des œuvres symphoniques complètes, variées, à l’orchestration flamboyante, remplies de couleurs orchestrales étonnantes : Mozart, Beethoven, Rossini, Weber, Verdi, Mendelssohn, Offenbach… La liste est longue, le plaisir toujours renouvelé ! Plus de 60 musiciens seront sur scène. En première partie, l’Orphéon de la Presqu’île interprétera deux ouvertures de son répertoire.

Tarifs : 8 € -5 € – Gratuit scolaires, collégiens et élèves de l’école de musique.
Organisation : Les Amis de la Musique – www.amimuse.fr
Contact : contact ARROBASE amimuse.fr – 06 08 15 22 09
Réservation Librairie le Parchemin une semaine avant le concert.

Jeudi 4 avril 2019, 20h45, cinéma Le Rex, Crozon

Ciné concert : Keaton, Chaplin, Ragtime
Andoni Aguire

Un spectacle exceptionnel à Crozon. !
L’après-midi, au cinéma Le Rex, les collégiens présenteront leur travail d’atelier sur le thème « Musique et image ». Puis sera projeté le film Malec chez les Indiens de Buster Keaton, accompagné au piano par Andoni Aguirre, suivi d’un concert de Ragtime.

Le soir, en séance publique, sera projeté le film The immigrant, accompagné au piano par Andoni Aguirre, suivi d’un concert de ragtime et d’un débat en présence du  pianiste.

Tarifs :
Séance du soir à 20h45 : 8 € – 5 € – Gratuit scolaires, collégiens et élèves de l’école de musique.
Séance de l’après-midi : réservée aux collégiens et invités.

Malec chez les indiens (The Paleface)
Etats-Unis / 1921 / 24 min (VF) / Eddie Cline, Buster Keaton
Comédie burlesque – Musique originale : Andoni Aguirre (piano)

« Buster se promène en chassant le papillon et se retrouve, malgré lui, sur le territoire d’indiens sur le point d’être dépossédés de leurs terres par de cupides visages pâles. Comment Buster va-t-il se faire accepter par la tribu, et conquérir le coeur de la belle Squaw ? »
Malec chez les indiens est un fabuleux plaidoyer pour la tolérance. Visionnaire et hilarant, ce chef d’oeuvre du cinéma muet sera mis en musique en live par Andoni Aguirre au piano. 

 

Andoni AGUIRRE, Westernpianoman 

Andoni est un pianiste basque, de nationalité franco-espagnole. Pianiste singulier, au tempérament fougueux, il est attiré par les instruments dès l’âge de quatre ans, et commence le piano dans le conservatoire de sa ville natale à l’âge de six ans. Il entame son parcours avec passion et devient lauréat de concours internationaux dès l’âge de douze ans. Il se consacre alors pleinement à la musique classique malgré sa forte attirance envers le jazz et les musiques traditionnelles, qu’il pratique en parallèle. Admis premier nommé à l’unanimité du jury dans la classe de Bruno Rigutto, au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSMDP) en 2005, il participe aux master-classes de Bruno Canino, Brigitte Engerer, Boris Berezovsky, Pascal Devoyon, Anne Queffelec, Roger Muraro, ou encore Jean Claude Pennetier. 

Partenaire à l’écoute, privilégiant les rencontres, Andoni Aguirre se produit avec les violonistes Elisa Turri (Deutsche Oper – Berlin), Radu Bitica (Ensemble les Dissonances), Guillaume Chilemme (Lauréat Marguerite Long Thibaud), Shunske Sato (Young Concert Artist – USA), Kristi Gjezi (Prix Igor Oistrakh, Tibor Varga & Sarasate – Violon solo de l’Orchestre de la Suisse Romande & Monte Carlo), les violoncellistes Askar Ishangaliyev (Lauréat Vatelot-Rampal & solo de l’Ensemble du Balcon), Sietse-jan Weijenberg (Lauréat Rostropovitch, Maria Canals & Solo du Rotterdam Philarmonic Orchestra), Bruno Philippe (Prix ARD, André Navarra), Hermine Horiot (lauréate fondation BNP), et le contrebassiste Rémy Yulzari (Julliard School – New York). Lauréat du 1er grand prix de l’Académie Internationale de sonate violon-piano de Lausanne (Suisse), placée sous la direction de Pierre Amoyal et Bruno Canino, il enregistre pour la RSR Espace II (Radio Suisse Romande). Lauréat de la Fondation Meyer, il obtient également le prix de piano Drouet-Bourgeois, de la Fondation de France, décerné à un pianiste français. 

Musicien insatiable et polyvalent, aussi à l’aise lors d’un récital classique, que sur une scène parisienne de bal pop’ à l’accordéon chromatique, ou encore jouant du ragtime dans un vieux café breton, il ne rentre jamais dans les cases connues, et surprend toujours par sa capacité d’adaptation et son ouverture d’esprit. Tel un musicien-caméléon, passionné d’histoire du piano, d’écriture et d’improvisation, ou encore d’ethnomusicologie. Avec le violoniste Lucien Alfonso, on le retrouve à la création de groupes français de musique traditionnelle, salués aujourd’hui par la critique, tels que : Klezmer Lokomotiv (Révélation Mondomix 2007), Le Petit Bal de Poche, Odeia etc. 

Andoni Aguirre est invité en tant que pianiste et accordéoniste, en France et à l’étranger. Il compte à son actif plus de trois cent concerts. Festival Jeunes Talents (Paris), Archives Nationales (Paris), Festival International des Semaines Musicales (Quimper), Masters du Violon – (Amiens), Croix – Baragnon (Toulouse), Journée de la Femme (Almaty-Kazakhstan), Festival International de Piano Classique – (Biarritz), Gala du Palais (Biarritz), Piano Pyrénées (Tarbes), Lundis Musicaux (Mont-Louis), Cinécité (Zénith de Pau), Festival jeunes interprètes (Bergerac), Voyage musical en Méditerranée (Marseille, Ajaccio, Bastia, Bonifacio), en Suisse (Lausanne), en Espagne (Barcelone, Saint Sébastien, Pampelune), aux Pays Bas (Groningen, Rossum), parfois dans des lieux insolites (prison de la Santé – Paris), sans oublier les scènes de musiques traditionnelles, telles que La fête du violon (Larochemillay), La Folle Semaine (Sainte Marine), Aux petits joueurs (Paris), Musique en Forêt (Ustaritz), Si la mer monte (Ile Tudy), Festival des Chants de Marins (Paimpol), Festival de Cornouaille (Quimper), Le Chapeau Rouge (Paris), La Tête des Trains (Tousson) et de nombreux autres lieux joyeux. 

Le nouvel album « King Of Ragtime » rend un hommage particulier au compositeur noir-américain Scott Joplin et à ses ragtimes. Cet enregistrement a été réalisé sur un instrument historique (Pleyel 1897), et remet à jour un répertoire oublié, peu connu du grand public, mais dont l’esprit est bien ancré dans la mémoire collective, grâce au cinéma de Buster Keaton et Charlie Chaplin. Devenu réalité, ce rêve d’enfant voit enfin le jour, après des années de travail et de recherche. Musique dansante & joviale, drôle & imagée, inspirée de la musique classique européenne (Schubert, Kreisler, Strauss), et à l’origine du jazz, et des musiques afro-caribéennes, le ragtime est un genre à part entière, qui à semé des graines dans de nombreux courants musicaux actuels. 

Andoni Aguirre est compositeur & arrangeur, membre sociétaire de la SACEM. Depuis 2012 il signe régulièrement des bandes originales pour la télévision, (Arte, Planète, France2, Canal+). Résidant en Bretagne, il est professeur de piano titulaire du Diplôme d’Etat, président et producteur du Festival des Semaines Musicales (Quimper). 

 

CD King of ragtime

« Ce disque, enregistré en juillet 2014, est le fruit d’une longue réflexion, un rêve d’enfant qui voit le jour, depuis ma découverte des films muets, des pianos mécaniques, du ragtime et de l’histoire du jazz. Ce disque est aussi le résultat d’un véritable engagement artistique, sincère et authentique, acquis et mûri depuis de nombreuses années auprès de maîtres pianistes. Dédié au compositeur afro-américain Scott Joplin (1868-1917), réalisé par Dodécaphone (Paris) et en coproduction avec l’Archipel de Fouesnant, sa sortie nationale est prévue à l’hiver 2014, sous le label Wopela » Andoni Aguirre 

La première date classique du King Of Ragtime a eu lieu le 3 août 2014 au « Festival International de Piano Classique de Biarritz » dans un cadre prestigieux, et a rencontré un franc succès. Alors que de nombreux concerts (cafés-concerts, bistrots, résidences, scènes alternatives) ont jalonné l’année 2013, cette première date fait office de reconnaissance gratifiante, dans le monde purement classique. Le ragtime est un style oublié, et très peu joué en Europe, voilà qu’il réapparaît soudainement en France, sur instrument historique, et dans un festival classique. Cela séduit le public car c’est nouveau, original, et ludique à la fois. C’est aussi un défi pour le musicien, qui expérimente ce répertoire technique, sur une scène assez exigeante et respectueuse des traditions. Le piano honky-tonk, préparé, accordé de manière spécifique et très étudiée (la 430Hz et modulations de fréquences au 1/8 de ton), le costume, la mise en scène et les petits gags intimistes à la Charlie Chaplin sont aussi la recette du succès d’un concept live, qui se veut proche du public, et humoristique. Les dialogues sont sous-titrés, à l’aide de panneaux montrés par le pianiste, tel un film muet des années 1900. Le récit se déroule au Far West, et met en lumière, de manière sous-entendue, les difficultés du pianiste noir Scott Joplin (1868-1917), lui-même fils d’esclave, à faire accepter son talent et sa singularité musicale, dans une Amérique encore profondément raciste, et ségrégationniste. La musique de Scott Joplin, est un merveilleux outil pédagogique, pour interroger notre rapport au monde musical, et étudier les origines de la musique instrumentale, noire-américaine. Elle est incontournable pour tout mélomane, qui souhaite « écouter » l’origine du jazz, et des musiques afro-caribéennes. Le défi ethnomusicologique est relevé, place au groove ! 

Le ragtime c’est le son de la Nouvelle-Orléans. Des folks songs au blues, des marching bands au gospels et spiritual songs, du ragtime aux danses traditionnelles européennes, c’est une ville de brassage. Le ragtime a été le noyau fondateur du piano jazz, et largement diffusé à partir des années 1880 aux Etats-Unis, grâce aux pianos mécaniques, mais rapidement remplacé par le stride, et le jazz. En Europe, Claude Debussy, Igor Stravinsky, rendront plus tard hommage à leur manière, à ce style oublié, profondément heureux, dans leurs célèbres rags. Cette musique électrisante, se prête à merveille au disque de piano solo, et sort de l’ordinaire dans les festivals de piano classique, où le public s’endort parfois sur sa chaise…Ca donne envie de bouger, de danser, de claquer des doigts, ça groove quoi. On peut aussi bien l’écouter, le savourer en solitaire dans son canapé avec un bon whisky en regardant un Buster Keaton, ou se déchaîner à danser dessus en soirée « bal pop » ou encore, le laisser vivre en musique de fond, pour un dîner tex-mex entre amis…Voues êtes fan de country, de bluegrass, de folk, de classique, de jazz, de musiques de films, de musique traditionnelle ? Ce disque est fait pour vous, car le rag est une musique très imagée, qui rassemble et qui fédère, autour d’une mémoire inconsciente, collective et partagée, essentiellement véhiculée par le cinéma muet. 

Le ragtime retrouve peu à peu ses lettres de noblesse dans les festivals de piano classique grâce à notre engagement, et à notre volonté de le diffuser au maximum grâce à un réseau de professionnels du monde musical. Ce projet est réalisé dans un souci d’authenticité historique, tout en restant libre et laissant des plages entières à l’improvisation. La recherche méticuleuse autour des textes musicaux, mais aussi du piano d’époque, (Piano Pleyel 1897), des ornementations, du mode de jeu, ni swing ni classique, en fait un véritable condensé d’histoire musicale. Il revitalise un répertoire complètement oublié, et très peu « disqué » dans le commerce. On trouve des enregistrements amateurs anciens, assez peu aboutis, ou réalisés par des pianos mécaniques, mais rares sont les initiatives fidèles au style et à l’instrument d’époque. Ce disque est aujourd’hui soutenu par une centaine de coproducteurs, par la presse, mais aussi par des partenaires culturels engagés dans la diffusion : Archipel (Fouesnant), Caféciné (Ile Tudy), Triskell (Pont l’Abbé), Summer Creek Ragtime Festival (USA), La Fontaine Aux Images (Clichy Sous Bois), Centre Chopin (Paris), Centre Culturel Basque (Barcelone), Festival International de Piano (Biarritz), Festival de Classic à Serres, Musée de l’Ethnomusicologie (Budapest), Festival des Chants de Marins (Paimpol), Festival de Cornouaille (Quimper) et engage un large public, ce qui est un signal positif et motivant, pour la vente.

Samedi 2 mars 2019, 20h30, Ty Skol

Frisette
Musiques du Monde

Un concert joyeusement vivifiant : pas de paroles, mais des mélodies du monde entier, pas de standard, mais de la « malice en hypnose ». Quatre musiciens nous délivrent des musiques endiablées, virevoltantes, lancinantes ou hypnotiques : accordéon, percussions, contrebasse, saxophones sopranino, alto, baryton, clarinette et flûte. Une très grande qualité musicale, une virtuosité étonnante, une énergie extraordinaire, un contact constant avec le public : Frisette est une découverte. Un groupe originaire de la Drôme, qui va casser la baraque, et promis à un brillant avenir !

Tarifs : 10  € – 5  € – Gratuit moins 12 ans, collégiens & École de musique
Contact : contact AROBASE amimuse.fr – 06 08 15 22 09
Réservation Librairie Le Parchemin une semaine avant le concert.

Dimanche 20 janvier 2019, 16h30, église de Crozon

Mze Shine
Chœur géorgien

  »Ils se regardent, respirent, et nous plongent dans une région et une époque inconnues. Nous écoutons, nos corps s’emplissent de vibrations étranges, et nous sommes transportés, nous devenons une population disparue.
Ce chant a la capacité de nous faire voyager à travers l’espace et le temps. Une mémoire ancienne revient dans la voix.
Par le jeu des harmoniques, les chants nous racontent des histoires enfouies au fond de nous. Ils déplient dans nos esprits des paysages et des scènes de vie, comme des tapisseries aux couleurs intactes. »
François Cervantès (auteur et metteur en scène) 

Tarifs : 8  € – 5  € – Gratuit moins 12 ans, collégiens & École de musique
Contact : contact AROBASE amimuse.fr – 06 08 15 22 09
Réservation Librairie Le Parchemin une semaine avant le concert.

MZE SHINA

MZE SHINA signifie « soleil intérieur » en géorgien. Créé en 1996 par Denise et Craig Schaffer, l’ensemble MZE SHINA est basé à Rennes en Bretagne et se dédie au répertoire de chants polyphoniques géorgiens.
Spécialistes de cette musique encore mal connue en France, ce quatuor vocal a pour vocation de faire découvrir un répertoire unique qui a été déclaré Chef d’OEuvre du Patrimoine Oral et Immatériel de l’Humanité par l’UNESCO en 2001.
Constitués de non-géorgiens, MZE SHINA a su développer son propre univers à la fois musical et poétique visant à rendre un imaginaire à ces chants par delà la barrière de la langue.
Chants de labour, de récolte, de mariage, de guérison, chants sacrés, le répertoire de chants géorgiens est vaste et lié à la terre. Il fait écho à cette mémoire collective qui prend ses racines aux sources de toute tradition.
Le groupe chante principalement a cappella ou en s’accompagnant des instruments traditionnels géorgiens, le pandouri et le tchongouri (luths à 3 et 4 cordes), le tchangi (harpe à 8 cordes) et le tchouniri (vièle à archet).
MZE SHINA est l’unique ensemble professionnel en Europe dédié à ce répertoire. Il se produit en France et à l’étranger (Belgique, Suisse, Italie, Angleterre, Géorgie…).
Les deux membres fondateurs, animent des stages et des master class notamment à la Philharmonie de Paris. 

Quatre albums ont été enregistrés ; Soleil Intérieur, Kirialesa, Ushba et Odoïa. Les deux derniers sont parus chez Buda Musique.
Odoïa a obtenu de Télérama fff.

Denise Schaffer : Chant, Tchongouri, Pandouri, Tchangi
Craig Schaffer : Chant, Tchongouri, Pandouri, Tchouniri
Ronan Mancec : Chant
Nicolas Leguet : Chant 

La presse du dernier album ODOÏA et du spectacle 

Télérama
 »Ils ne sont pas géorgiens, mais c’est tout comme : tombé dans le chaudron caucasien avant même que l’Unesco en inscrive le folklore millénaire au Patrimoine oral et immatériel de l’humanité (2001), l’ensemble Mze Shina (« soleil intérieur », en géorgien) s’est donné pour mission de faire connaître la diversité et l’immense beauté de ses polyphonies. Ce nouvel album éclaire plus particulièrement la région de la Mingrélie, pour rendre hommage à Polikarpe Khodova, grande figure du genre disparue en 2015 : à défaut d’en reconnaître les particularismes géographiques, l’oreille profane sera sensible à la musicalité et aux harmonies timbrales de ces chants à quatre voix. Les interprètes, une femme et trois hommes, sont le plus souvent a cappella, comme ceux qui les entonnaient spontanément lors des récoltes, des mariages ou des guérisons. Mais c’est assez pour décliner les nuances d’un répertoire aux échos tour à tour bulgares, tziganes, voire baroques quand les cordes du luth tchongouri, de la harpe tchangi et de la vielle tchouniri s’invitent dans leur entrelacs vibratoire. Paré d’accents épiques ou énamourés, toujours nimbé de mystère, leur lamento allègre a un charme fou. » 

Rythmes Croisés
 »Disons tout simplement, et en toute vérité, qu’Odoïa, le spectacle aussi bien que l’album, sont des merveilles pour l’oreille. Cet album est un petit trésor de voix sublimes, de mélodies magiques et d’humanité profonde. » 

5 Planètes
 »Très beau disque de polyphonies géorgiennes. » 

Electric Bamboo
 »Un album qui ravira les amoureux de chants polyphoniques. » 

Le Cri de l’Ormeau
 »Une sympathique découverte et un appel au voyage. » 

Ouest France
 »Mze Shina explore la puissance vibratoire du chant géorgien avec beaucoup de maîtrise technique et d’émotion. » 

Le Poher
 »Un disque qui ravira tous les amateurs de chant… » 

Subjectivisten Week
« It is simply a delightful sensation and of a contemplative and timeless splendor that these four show here. » 

Music Frames
 »… one woman and three men, create their own color with a wonderful sophisticated signature. Mze Shina exudes spontaneity… great sensitivity, flexibility and empathy. » 

World Listening Post
 »Odoïa is both an enthralling 24-track album and a 10-song theatrical performance…
Echoes of Time… an enchanting journey that allows us to visit a faraway yet somehow familiar place and to hear and feel the echoes of time. » (Buda Musique) 

Références scéniques de Mze Shina : 

Festivals
Au Fil des Voix, Paris
Tarba en Canta, Tarbes (65)
Voix des Pays à Fougères (35)
Les Jeudis de Musique du Monde, CMTRA, Lyon (69)
Chants, Danses et Musiques du Monde à Sarran (19)
Les Polyphonies de l’Aude (11)
Un Eté à Bourges (18)
Eclats de Voix, Argenton (79)
Les Voix du Monde, Saint-Jacques de Montebourg (50)
Couleurs du Monde, La Grande Boutique, Langonnet (56)
Le Fruit des Voix, Lons le Saunier, Montmorot (39)
La Voix, Abbaye de Quintin (22)
Festival de Cinéma de Douarnenez (29)
Musicales en Auxois (21)
La Terre est à Nous, Nanterre (93)
L’Esprit des Pierres, Limoges (87)
La Fête du Chant Traditionnel, Bovel (35)
Rennes World Sounds (35)
Correspondances, Château d’Oiron (79)
Il Pleut des Cordes, le Mans (72)
Festival de Bellac (87)
Domrémy en Mai (88)
Rencontres sur l’Art Sacré à Bouzemont (88)
Promenades Musicales en Pays d’Auge (14)
Festival de Cruis, Digne (04)
Convergences Culturelles, Rennes (35) 

A l’étranger
Festival Stanser Musiktage, Stanser, Suisse
Festival Téatro in Campo, Venise, Italie
Tournée : Mantou, Vittorio Veneto, Fondazion Giorgio Cini à Vénise, Italie
Church of Saint Paul, Londres, Grande Bretagne
Festival Midis-Minimes, Bruxelles, Belgique
Festival Zomer in Sint-Pieter, Louvain, Belgique
Centre Culturel l’Aquilone à Liège, Belgique
La Ferme de la Dîme, Wasseiges, Belgique
Symposium de Musique Géorgienne à Tbilissi, Géorgie
Théâtre de La Maison de l’Acteur, Tbilissi, Géorgie
Théâtre d’Ozourgeti, Géorgie 

et aussi
La Sainte-Chapelle, Paris
Eglise du Val de Grâce, Paris
Théâtre de la Paillette, Rennes (35)
Théâtre L’Aghja, Ajaccio (Corse)
Théâtre de Ris-Orangis (91)
Théâtre de l’Aventure, Ermont (95)
Théâtre des Minuits, La Neuville S/ Essonne (45)
Centre Culturel Pôle Sud, Châtres de Bretagne (35)
Centre Culturel Le Forum, Nivillac (56)
l’Abbaye de Dol de Bretagne (35)
l’Abbaye de Paimpont (35)
Maison des Cultures du Monde, Vitré (35)
La Péniche Spectacle, Rennes (35)
Les Champs Libres, Rennes (35)
Eglise Sainte Bernadette, Nevers (58)
Salle Paul Fort, Nantes (44)
Cosmopolis, Nantes
Château de Leuville (91)
Centre du Patrimoine et de la Facture Instrumentale du Mans (72)
Château du Grand Jardin,Thonnance-les-Joinville (52)
Emission Equinoxe, France Culture, Radio France, Paris
Emission Couleurs du Monde, France Musique 

MZE SHINA fait partie du réseau Zone Franche et Bretagne World Sound(s) 

Association Mze Shina
12, rue Gurvand – 35000 Rennes
SIRET : 440 704 609 000 47 APE : 9001 Z
09 71 24 88 61
shina@wanadoo.fr / www.mzeshina.fr 

 

Samedi 20 octobre, 20 h 30, église de Crozon

Orchestre de chambre de Brest
41e symphonie de Mozart dite « Jupiter »

Après la 40e en 2017, voici maintenant la plus grande des symphonies de Mozart, la « Jupiter », son ultime composition symphonique, le modèle dont ont rêvé tous les compositeurs, l’exemple de la perfection, en « live » à Crozon, interprétée avec énergie et délicatesse par l’Orchestre de chambre de Brest sous la baguette de Jean-Philippe Brun. La grande fugue finale est une apothéose, une extraordinaire ode à la vie et à la joie à laquelle nul ne peut rester insensible. En première partie un trio (flûte, clarinette, violoncelle) interprétera le divertimento K439b n°3 de Mozart.

Tarifs : 8  € – 5  € – Gratuit moins 12 ans, collégiens & École de musique
Contact : contact AROBASE amimuse.fr – 06 08 15 22 09
Réservation Librairie Le Parchemin une semaine avant le concert.

Samedi 6 octobre, 20 h 30, Ty Skol (Saint-Hernot)

Nhaoul’
Sarah Murcia & Kamilya Jubran

La musicienne palestinienne Kamilya Jubran et la contrebassiste française Sarah Murcia se connaissent et font de la musique ensemble depuis de nombreuses années maintenant. Les points de convergence entre le langage de la musique traditionnelle arabe d’un côté et le jazz de l’autre, sont au cœur de leur musique : une musique à la fois ciselée, finement travaillée et improvisée. Un duo lumineux, parfait équilibre entre épure et sophistication.

Oudiste et chanteuse, Kamilya Jubran fut la voix principale de Sabreen, on l’a croisée également aux côtés de Werner Hassler. Quant à Sarah Murcia, elle est devenue un véritable pilier de la scène jazz française, ouverte à toutes les expériences de la pop, du jazz et de l’improvisation, d’Higelin à Rodolphe Burger en passant par Elysian Fields ou encore Magic Malik.

Tarifs : 10  € – 5  € – Gratuit moins 12 ans, collégiens & École de musique
Contact : contact AROBASE amimuse.fr – 06 08 15 22 09
Réservation Librairie Le Parchemin une semaine avant le concert.

Photos du concert :

(Photos G. Boulestreau)

Samedi 15 septembre 2018, 20 h 30, église de Crozon

Musique baroque : Drosles d’oyseaulx
Un concert proposé par l’Ensemble Ma non troppo

Quand la musique baroque imite le chant et le vol des oiseaux…
A la fois familier et indéchiffrable, le chant des oiseaux ne cesse d’inspirer les compositeurs. Bien malin pourtant celui qui saurait noter avec précision ces pépiements qui égaient nos réveils campagnards. Alors chacun s’y essaie en se rattachant à une tradition ou en se fiant à son oreille et s’efforce de reproduire les sons de ces créatures tantôt purement distrayantes tantôt mystérieuses voire divines.
Les résultats sont variés et, tandis qu’Antonio Vivaldi s’amuse à faire des pépiements du chardonneret le moteur rythmique de son concerto, le Rossignol de Couperin nous émerveille par la richesse colorée de ses mélodies. William Williams, dans l’Angleterre des lumières, imagine, lui, une république des oiseaux où les différentes espèces dialoguent harmonieusement. Cependant la poule de Michel Pignolet de Montéclair picorant sous les murailles de Langres n’aurait guère pu échanger avec sa cousine autrichienne née sous la plumes d’Ignaz Biber tant leur langages paraissent différents.
L’envol des volatiles qui leur donne toute leur noblesse et leur nature incertaine, alimente également les compositions : image de l’annonciation portée par une blanche colombe, bruissement d’ailes symbolisé par des arpèges harmonieux et vifs qu’on retrouve tant chez Biber que Corelli.
La flûte traversière ancienne – ou traverso – est bien sûr l’instrument de prédilection pour ce concert, entourée de cordes frottées ou pincées d’une plume…

Interprètes

Camille Rancière : violon
Guillaume Handel : traverso
Sylvain Rullier : violoncelle
Clémence Schweyer : clavecin

Œuvres du programme

Trio Sonata n 6 in imitation of birds, William Williams
Il Gardellino, Antonio Vivaldi
Rossignols, extrait des éléments, de Jean-Féry Rebel
Le Rossignol en amour : François Couperin
Sonata reppresentiva, Ignaz Biber
Trio Sonata en do majeur, Johann Christoph Pepusch
Opus V, sonate n°3 en do majeur, Arcangelo Corelli
Trio sonate en ré mineur, CPE Bach

L’ensemble Ma Non Troppo est un collectif de musiciens travaillant sous leur propre direction qui interprète principalement les musiques européennes des XVIIe et XVIIIe siècles.. Riches de leur expérience au sein de nombreux ensembles spécialisés, ils collaborent singulièrement dans cet espace de création où les projets s’ouvrent à d’autres univers artistiques : littérature, théâtre, danse, artisanats d’art… Animé par un vif désir de partager cette musique et de faire naître des échanges dans des lieux variés, y compris ceux de la vie quotidienne, Ma non troppo a souvent l’occasion de se produire dans des lieux insolites pour ce type de répertoire : cafés, librairies, galeries d’art, ateliers d’artistes, écoles, hôpitaux, fermes, et même des sites naturels.

Tarifs : 8  € – 5  € – Gratuit moins 12 ans, collégiens & École de musique
Contact : contact AROBASE amimuse.fr – 06 08 15 22 09
Réservation Librairie Le Parchemin une semaine avant le concert.

 

Ensemble Ma non troppo :

4, place du Marc’hallach, 29600 Morlaix – 06 62 08 98 98 contact@manontroppo.org
www.manontroppo.org

Siret 80878489600017 – Licence 2-1085721